Des écoliers solidaires face à la crise

À Chigné, les enfants de l’école Les petits lutins (école maternelle) ont été les acteurs principaux d’une très belle initiative. Retour sur cette belle action solidaire et pédagogique pour les enfants.
 
Depuis le printemps 2020, la crise du Covid perturbe la vie quotidienne de chacun : confinements successifs, gestes barrières à respecter, événements culturels ou festifs annulés… la vie sociale est à l’arrêt. La mairie déléguée n’a donc pas pu organiser son traditionnel repas des aînés fin 2020.    
 
Une carte pour chaque personne âgée
Qu’à cela ne tienne ! Sur une idée de la maire déléguée, Nathalie Boutruche, Isabelle Gelin (ATSEM – en photographie) et Armelle Audouin (la directrice de l’école) ont lancé la classe dans un beau projet : écrire une carte aux personnes âgées de Chigné qui sera glissée dans un colis de fin d’année, préparé en guise de compensation.
En début d’année 2021, suite aux nombreux retours positifs, les enfants reproduisent leur initiative et écrivent à tous les habitants âgés de la commune déléguée. Ainsi, les 20 élèves réalisent en tout des dizaines de cartes pour les Bédouins privés de sorties et de contacts sociaux. 
 
Des réponses unanimes
Les réponses ne se font pas attendre ! Les enfants reçoivent bientôt de nombreux appels, bonbons, gâteaux et chocolats de la part de leurs correspondants et, surtout, des lettres et des cartes « La boîte aux lettres est la star de l’école, nous explique Isabelle, amusée et le facteur est attendu de pied ferme tous les jours ». En effet, les courriers sont unanimes : « Vous m’avez redonné le sourire » ; « Merci pour ce mot qui donne du baume au cœur ». Les lettres sont touchantes et montrent qu’un petit mot peut faire le plus grand bien. Pour l’équipe éducative, il est question  « d’apprendre aux enfants qu’avec presque rien, on peut faire de grandes choses » et de leur transmettre des valeurs de solidarité, entraide et bienveillance. 
Nul doute que cette belle initiative aura appris aux enfants l’importance du vivre ensemble. Isabelle Gelin, elle, ne se lasse pas de voir leurs visages s’éclairer lorsque la maitresse leur lit les mots reçus : « Je suis sûre qu’ils s’en souviendront toute leur vie ».
 
Des plantes pour Pâques
Après les cartes, les enfants se sont attelés au jardinage ! Tout l’hiver,  ils ont préparé des boutures pendant la classe. Chaque pied a ensuite été planté dans un pot et distribué par les élus à l’occasion des fêtes Pascales. Hasard du calendrier, cette date correspondait également au début d’une nouvelle période de restrictions… Espérons que cette nouvelle initiative saura réchauffer les cœurs !